Discours
  Allocution de Son Altesse le Premier Ministre à la Séance Extraordinaire du Conseil des Ministres pour étudier le sujet du système électoral  
  2 Mai 2006  
     
 

Que la Paix et la Miséricorde de Dieu soient avec vous.

Chers Confrères,
Le Conseil des Ministres se réunit aujourd'hui, exceptionnellement, pour discuter le rapport du comité formé suite à la décision du Conseil des Ministres (1080) dans sa réunion du 10 octobre 2005, et chargé d'étudier les défauts surgis après l'application du système électoral actuel, de proposer les moyens pratiques appropriés pour y remédier, et de développer le système électoral de manière à raffermir la pratique parlementaire correcte et réaliser les objectifs nationaux désirés.

Je ne manquerais pas d'exprimer les sentiments de reconnaissance et de gratitude à tous ceux qui ont contribué à soutenir et à faire progresser le travail de ce comité formé sous les directives avisées de Son Altesse défunt Cheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, que Dieu le fasse reposer en paix, pendant son règne, et soutenu par son frère de Son Altesse l'Emir Père Saad Al-Abdullah Al-Salem Al-Sabah, que Dieu lui accorde santé et bonheur.

Son Altesse l'Emir Cheikh Sabah Al-Amad Al-Jaber Al-Sabah, a adopté ces directives précieuses, lorsqu'il était Premier Ministre et a formé le comité sous la présidence de Son Altesse le Prince Héritier Cheikh Nawaf Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah,  alors qu'il était Vice-premier Ministre et Ministre de l'Intérieur.

L'idée de ce comité est née dans le passé mais nous traversons actuellement une nouvelle époque. Actuellement, comme dans le passé, notre cher pays se tient fier de ses dirigeants, des ses éminentes personnalité, et de son peuple.

Le travail du comité est achevé par Son Excellence Cheikh Jaber Al-Moubarak Al-Hamad Al-Sabah, premier Vice-premier Ministre et Ministre de l'Intérieur et de la Défense et par ses confrères membres du comité travaillant sans répit pour veiller à l'intérêt du Koweït et renforcer et activer la vie démocratique considérée par nous comme une voie à suivre et une méthode à appliquer.

La formation de ce comité est l'expression véritable de la conviction du Conseil des Ministres de l'importance de cet axe comme l'un des axes du travail national, et du fait que l’évolution du travail parlementaire et le renforcement de son rôle se tiennent parmi les priorités politiques, législatives et exécutives car ils touchent directement les ambitions et les besoins du citoyen koweïtien, d’où l'importance de la formation de ce comité.

En ce moment je ne manquerais pas de féliciter le comité du travail accompli qui met en relief les efforts déployés dans la préparation de cette étude remarquable qui fait partie de ce rapport et qui a diagnostiqué très clairement les défauts du système électoral et a déterminé les principes et les critères suivis.

L'objectif de notre réunion aujourd'hui extraordinaire est d’examiner la réforme du système électoral, et voilà que nous avons entre nos mains, grâce à Dieu, une évaluation méthodique et impartiale, ainsi qu'une étude minutieuse exposant tous les côtés du problème en question.

Sans doute, cette question, avec ses détails et ses différents aspects, n'est pas  sans complications ou points épineux, ce qui pourrait conduire à ces divergences d'interprétation des points de vue. Ceci dit, l’'intérêt national reste prédominent et nous nous engageons tous à trouver la formule idéale du système électoral qui réalisera les buts demandés.

Que notre impartialité et notre véritable désir d'avancer vers une démocratie prometteuse nous guident et que l'intérêt du pays soit notre objective.

Que Dieu Divin nous accorde succès et rectitude pour assumer notre responsabilité nationale au service de notre cher Koweït sous l’égide de Son Altesse l'Emir du Koweït et de Son Altesse le Prince Héritier que Dieu les garde et les bénisse.

 
  Imprimer cette page