Discours
  Allocution de Son Altesse Le Premier Ministre adressée au ministre des Relations Extérieures de la République Française  
  12 Septembre 2006  
     
 

Monsieur le Ministre des Relations Extérieures Douste-Blazy,

Cher Ami,

J’ai le plaisir de vous exprimer mes remerciements les plus sincères pour votre  gentil discours et de nous rappeler à nous tous, nos amis ici en France, que les relations franco-koweïtiennes sont des relations de longue date et bien solides, et que la France a toujours été le défenseur et l’avocat du droit. Nous avons, nous-même d’ailleurs été témoins de cette attitude courageuse dans la pratique lors de la cruelle occupation iraquienne de notre territoire. C’était une attitude courageuse, et en principe, ceci caractérise  la France, et l’avons dernièrement constaté à nouveau dans votre attitude courageuse vis-à-vis du Liban, où vous avez persisté à y rétablir la paix et à  arrêter la guerre. C’était un acte courageux et humanitaire en même temps.

Nous, au Koweït, très cher ami, sommes passionnés de liberté et de paix, et nous proclamons sans arrêt l’importance du dialogue et de l’entente en ces temps où les guerres deviennent périlleuses car ce sont des guerres qui ne se limitent plus aux fronts de guerres mais les dépassent de loin pour atteindre les profondeurs, qui détruisent tout, et ne laissent point pierre sur pierre. Et, comme nous sommes une population peu nombreuse, nous avons trop enduré et souffert de l’injustice des guerres, et, s’il n’y avait pas eu le soutien des pays du monde et des Nations Unies où nous avons trouvé refuge, la situation aurait été déplorable.

De ce fait, nous exprimons notre appréciation la plus profonde pour la position immuable de la France exhortant à la paix et à l’éloignement des guerres. La France a un rôle majeur et d’importance extrême à assumer pour la réalisation de ce rêve, étant donné la place centrale qu’elle occupe dans le monde et dans l’espace européen qu’elle a œuvré à former.

Cher Ami,

Nous aspirons à une coopération solide avec votre pays sur divers plans, principalement sur le plan politique, et comme c’est vous qui dirigez la diplomatie française, nous sommes très confiants de l’authenticité de vos efforts et de la profondeur et noblesse de vos buts.

Et bien, cher ami, mes vœux et souhaits les plus sincères de réussite et de progrès.

 
 
  Imprimer cette page