Discours
  Allocution de Son Altesse Le Premier Ministre Le Président du Conseil Suprême pour les Affaires des départements à la séance inaugurale des travaux du Conseil Suprême pour les Affaires des départements  
  13 Décembre 2006  
     
 

A Nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux,

Chers Messieurs, les Membres du Conseil Suprême pour les Affaires des Gouvernorats.

Je me réjouis de vous rencontrer aujourd’hui, à cette séance inaugurale des travaux du Conseil Suprême pour les Affaires des Gouvernorats, créé et institué en application de l’Article 9 du Décret Amiri n° (265) de l’an 2006 A.D.,  relatif au statut des Gouvernorats de l’Etat du Koweït, et, à travers lequel, nous espérons mettre en place, les bases du travail exécutif dans le pays, conformément aux mécanismes de fonctionnement de l’administration locale, qui servirait à mettre en marche le processus de décentralisation dans la prise des décisions et la mise en œuvre des démarches, afin de contribuer à augmenter l’efficacité des organismes gouvernementaux, et à élever le niveau de leur rendement dans les services publiques qu’ils offrent aux citoyens.

La promulgation du Décret Amiri n°(265) relatif aux Gouvernorats dans l’Etat du Koweït est le résultat logique et concret d’une longue expérience et d’une pratique efficace qui ont duré de longues années, durant lesquelles le pouvoir exécutif a œuvré pour la mise en place de règles et de programmes à travers lesquels la majorité des aspirations et des désirs des citoyens, dans toutes les régions du Koweït, pourraient être réalisées.

Chers Membres,

L’objectif recherché du Décret Amiri relatif au statut des Gouvernorats, est le désir profond de la réalisation réussie d’une transition avancée dans l’administration des affaires du pays, notamment dans le suivi de l’application des lois, des règlements et des procédures consacrées dans le pays, afin de faire prévaloir la justice dans la distribution des services et des institutions dans toutes les régions incluses dans les six gouvernorats de façon à subvenir aux besoins et aux exigences des citoyens dans le cadre des efforts déployés pour le développement.

Pour parvenir à couvrir toutes les exigences, et à assurer tous les éléments requis pour ce mécanisme régissant les méthodes et les moyens du travail exécutif, tant au présent que dans l’avenir, j’inaugure aujourd'hui la première séance du Conseil Suprême pour les Affaires des Gouvernorats où nous sommes tous animés par la volonté sincère de mettre pleinement en oeuvre l’esprit réel des termes et conditions des actes de la loi définissant les responsabilités du conseil, soit sur le plan des sujets communs entre les divers gouvernorats, soit sur le plan de la coordination entre ces gouvernorats et les ministères et les autres autorités gouvernementales afin de supprimer tout obstacle ou problème en matière de fonctionnement quotidien du pouvoir exécutif dans le pays.

A cet effet, j’attends, de nous tous, une coopération étroite, animée par l’esprit  du travail d’équipe, et ayant pour seul but l’intérêt suprême de notre pays, et le service offert aux citoyens, conformément aux directives et aux recommandations avisées et éclairées de Son Altesse l’Emir et de Son Altesse Son Prince Héritier, que la Providence Divine les garde et les protège.

Je vous remercie.

 
  Imprimer cette page