Discours
  Allocution de Son Altesse le Premier Ministre à l'Assemblée Nationale suite à la prestation du serment à l'occasion de la Formation du nouveau gouvernement  
  2 Avril 2007  
     
 

Votre Excellence le Président de l'Assemblée Nationale,
Chers Confrères, Membres de l'Assemblée Nationale,

Que la Paix de Dieu et sa Miséricorde soient avec vous,

De nouveau, j'ai eu l'honneur de répondre à la Haute Volonté de Son Altesse l'Emir du Koweït, Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah "Que Dieu le garde et le bénisse", de me nommer  Premier Ministre, ainsi que je suis honoré par le consentement de  mes confrères les Ministres de partager avec moi cette responsabilité. Le gouvernement tout réuni a l'honneur d'exprimer à Son Altesse l'Emir les sentiments les plus sincères de reconnaissance et de gratitude pour cette précieuse confiance, de même que nos hommages les plus sincères à Son Altesse le Prince Héritier "Que Dieu le garde" pour ses conseils et pour ses instructions avisés, ainsi qu’à  tous ceux qui nous ont offert leur soutien et leurs généreux conseils jusqu'à la formation du nouveau gouvernement.

De plus nous ne manquerons pas de remercier nos confrères les membres de l'ancien cabinet pour leur diligence, leurs efforts et leur application assidue pour assumer les grandes responsabilités qui leur ont été  confiées.

En cette même occasion, nous avons le plaisir d'exprimer nos sentiments les plus sincères d'amour et de gratitude, à Son Altesse Cheikh Saad Al-Abdullah Al-Salem Al-Sabah, symbole du dévouement et de la générosité- Que Dieu le garde, priant le Dieu Tout Puissant de lui accorder le bonheur et la santé.

Chers Confrères,

Tout en vous adressant nos sentiments les plus sincères de cordialité et d'affection, d'appréciation et de profond respect, nous adressons à travers vous, au peuple koweïtien fidèle, nos sentiments les plus profonds d'amour et d'affection, en mémorisant l'histoire de nos ancêtres,  qui nous guident par leur attitude honorable dans l'affrontement des difficultés, en faisant des sacrifices et en travaillant avec dévouement et altruisme. Tout ceci émanait de leur volonté unifiée, leur fraternité et leur nature immuable. Ils se sont servis de leur richesse pour la mettre au service du bien-être et du développement, loin des superficialités et des futilités, afin de nous frayer le chemin de ce présent dont nous sommes fiers, et avec tout ce qu'il englobe comme valeurs morales et vertus héritées. Ils nous ont remis ce précieux dépôt, pour le remettre, à notre tour, aux générations suivantes.

Le Koweït d'aujourd'hui est le fruit d’innombrables sacrifices, efforts et accomplissements qui se sont orientés vers l'ouverture et la modernisation, dans le respect des valeurs morales et de la civilisation de ses compatriotes, génération après génération, et à travers une histoire grouillant de luttes, de dons et de créativité léguée par les anciens.  le Koweït d'aujourd'hui est un pays démocratique moderne, et cette démocratie n'y est pas le fruit d'un jour et n'y a pas été imposée ou introduite par force, mais c'était une réponse historique libre et logique, résultant d'une culture basée sur la consultation, sur le respect de l'opinion d'autrui et sur la pensée fructueuse; elle est une tradition civilisée empreinte dans la conscience  des citoyens de ce pays où elle est devenue un bouclier nationale impénétrable et un privilège unique et pionnier.

Chers confrères,
 Notre destin est de porter ce précieux dépôt historique de notre pays, d’affronter nos problèmes nationaux en cette période délicate, avec toutes ses particularités et ses exigences, d'œuvrer hardiment pour avancer dans les réalisations auxquelles nous aspirons, et de rétablir le leadership koweïtien connu.

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale, 
Chers Confrères Messieurs les Membres,
Le gouvernement veille à bénéficier des efforts fournis et des expériences réalisées, notamment dans le contexte des obstacles répétés, qu'a connus la vie politique locale, et qui sont devenus un grand écueil sur la voie des réalisations auxquelles nous aspirons. Et, conformément aux termes de l'article (98) de la constitution, le gouvernement soumettra prochainement à l'Assemblée Nationale, son programme de travail, qui englobera toutes les priorités, les affaires, les démarches exécutives, les exigences financières et législatives requises pour la réalisation des divers projets, ainsi que le traitement de tous les problèmes et les sujets.

Conformément aux termes et  conditions de la loi n° (60) de l'an 1986, relative à la Planification Economique et Sociale, le gouvernement soumettra pendant la session prochaine de l'Assemblée Nationale, un projet du plan de développement quinquennal de l'Etat du Koweït, que le Haut Conseil de Planification et de Développement prépare dans sa forme finale, et abordera tous les problèmes concernant le pays et le citoyen.

Le gouvernement veille aussi à établir les fondements pratiques qui assureront le traitement des points négatifs, et constitueront le terrain fertile de l'aménagement de l'Etat du Koweït avec toutes ces institutions constitutionnelles et civiles et ses secteurs publics et privés, pour se lancer sur la voie  d'une vision stratégique nationale à long terme, et élever le pays aux niveaux concurrentiels  optimaux sur le plan mondial. Les axes essentiels de cette vision stratégique sont les suivants:

Premièrement: Etablir une relation basée sur la confiance réciproque entre le gouvernement et l'Assemblée Nationale, à travers l'engagement d'appliquer la loi sur tout le monde, d'adopter les politiques et les procédures qui contribuent à combattre la corruption, de faire prévaloir la transparence, de protéger les ressources publiques, d'appliquer le principe de la récompense et du châtiment, et de demander aux comptes aux responsables négligents ou fautifs.

Deuxièmement: Corriger les points faibles de l'économie nationale à travers les procédures de réformes financières du développement des législations et de l'augmentation de la participation du secteur privé dans l'activité économique.

Troisièmement: Développer des infrastructures et des superstructures pour répondre aux exigences de la technologie moderne, et parachever les grands projets.

Et là, chers Confrères, ce sera une opportunité historique qui permettra notre orientation vers l'élaboration et la promotion des capacités concurrentielles de l'Etat du Koweït lui permettant ainsi de renforcer son rôle de centre financier, commercial et régional, qui permettra à notre économie nationale de se doter d'un élan puissant qui assumera plus de développement, d'épanouissement, de prospérité et de bien-être pour notre société.

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,
Messieurs les Membres,
Le but du projet d'action du gouvernement consiste en la réalisation des espoirs et des ambitions des citoyens dans un pays sûr, stable et prospère qui remettrait au Koweït la place qu'il mérite, un pays qui était, et qui restera, "par la Volonté Divine", un pionnier sur divers plans; toutefois l'expérience pratique et la nature des relations entre l'Assemblée Nationale et le gouvernement pendant la période précédente ne permet pas la réalisation de ces aspirations, que les koweïtiens attendent de nous. Les effets et les reflets de la relation entre les deux pouvoirs ont  envenimé la blessure de la patrie, ont arrêté la roue du développement, ont compliqué la mise en œuvre des projets, et ont retardé l'accomplissement de nos aspirations. Et, de ce fait, nous avons tous ressenti ces effets négatifs dans la confrontation de ces crises répétées, souvent sans raison apparente, et leurs répercussions devinrent, par la suite, une menace pour la sécurité du pays et pour sa stabilité.

Nous sommes devant une phase difficile, qui requiert la clarté, et exige de nous tous une attitude de réflexion sincère, et d'honnêteté profonde pour réviser objectivement et globalement le processus de réalisation des projets nationaux.

Il est grand temps de bénéficier de nos expériences et de nos erreurs, d'en tirer des leçons, qui nous permettraient de nous orienter vers le travail et vers l'action positive, efficace et utile à notre pays et à notre société, dans une ambiance où règne la stabilité, l'esprit positif, et l'optimisme.

Il est grand temps de nous rassembler tous, sur la base solide et ferme de la compréhension mutuelle et réciproque, de la perception responsable  des situations délicates qu'endurent le Koweït, la région, et le monde entier, avec ce  qu'elles entraînent de  dangers et de défis.

Il est grand temps pour nous de vénérer ensemble le sens et les obligations du Serment Suprême, à travers le respect des lois, et  l'engagement quant à leur application, pour faire régner la justice et l'égalité de tous.

Votre Excellence, le Président de l'Assemblée Nationale
Chers Membres,

« Les bases essentielles du travail parlementaire consistent en l'engagement quant à l'application des termes et conditions de la constitution, avec tous ses principes, spécialement, en ce qui concerne la séparation des pouvoirs, tout en conservant leur coopération. Ceci, est un devoir patriotique constitutionnel. La coopération à laquelle nous aspirons, est la coopération basée sur le dialogue démocratique, la critique constructive, les bonnes intentions, la sincérité de la parole et de l'action, afin d’atteindre l'opinion le plus juste et l'objectif le plus idéal dans l'intérêt du pays, au temps présent et à l’avenir ». Telles étaient les paroles de Son Altesse l'Emir; et nous, avec l’aide de la providence divine,  nous serons prêts à les interpréter et à les mettre en œuvre.

Nous sommes appelés, parlement et gouvernement, à faire face à nos responsabilités, pour surmonter tous les obstacles qui empêchent la coopération requise entre nous, afin de dépasser cette situation, et en sortir plus forts, avec une compréhension et une coopération plus amples et profondes, dans le cadre des principes constitutionnels, et des dispositions de la Constitution et de la Loi, à travers des moyens pratiques et efficaces, qui assurent le dépassement sur tous les obstacles existants, et attribuent à la réalisation de nos objectives et de nos buts nationaux.

Par là, je vous mets en garde, si nous ne parvenons pas à comprendre cette étape, avec ses données politiques, économiques, et de sécurité, et si les deux pouvoirs ne parviennent pas à prendre, chacun à part, la bonne attitude, et à prendre ,ensemble, une attitude bien raisonnée, tout en veillant à une révision objective et réaliste afin d'ajuster leur démarche, notre nouvelle démarche n'aura pas de valeur, et s'ajoutera aux échecs précédents, que l'histoire enregistrera sur notre compte.

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale, 
Chers Membres,

Vous avez, sans aucun doute, poursuivi les efforts fournis, ainsi que les réunions tenues avec un grand nombre de notables expérimentés, et de leaders koweïtiens, depuis l'émission de l'ordre suprême me chargeant de former le nouveau gouvernement, afin de recueillir des conseils, des avis, et des points de vue pour former un gouvernement qui permettrait la plus grande coopération possible, voulue, et requise, entre le Gouvernement et l'Assemblée Nationale.

Nous avons commencé par la création d'une commission ministérielle, composée de cinq membres, ayant pour mission de coordonner avec l'Assemblée, de surmonter les éventuels obstacles qui risqueraient d'entraver la coopération souhaitée, et de travailler pour réaliser les objectifs mutuels.

C'est une invitation sincère, que le gouvernement adresse à l'honorable Assemblée, tout en lui tendant la main, pour ouvrir une nouvelle page de coopération positive et constructive, qui réaliserait ce à quoi nous aspirons tous: la promotion et le développement de notre cher pays. C'est un désir sincère qui aspire à trouver des moyens, pratiques et efficaces, qui respecteraient  les limites séparant les deux pouvoirs, sans porter préjudice aux droits ou aux fonctions de chacun d'eux, et ceci, dans le cadre du respect total des dispositions de la constitution et de la loi, et dans le cadre des valeurs morales, et des coutumes parlementaires stables; ceci contribuerait à permettre à l'honorable Assemblée, la possibilité d'exercer son rôle, destiné au contrôle et à la supervision de la législation, et à permettre au gouvernement la mise en œuvre de son programme pour aboutir aux résultats prévus. De même, ceci contribuerait, à éviter les causes répétées des crises précédentes, ou, de revivre à nouveau des conflits et  des différends qui ne servent point l'intérêt commun. En bref, ceci aboutirait à orienter notre potentiel vers plus de travail et d'accomplissement.

De cette tribune, nous exprimons toute notre appréciation, et sentiment de fierté, pour le rôle vital de la presse locale, que nous considérons comme l'un de nos acquis nationaux, et nous soulignons également sa grande responsabilité dans la réduction des phénomènes de provocation, d'incitations, et d'attisement de sentiments négatifs, comme nous l'invitons à respecter l'objectivité et la pratique de la critique constructive, et à renforcer l'opinion publique avisée.

Le gouvernement place un grand espoir dans la coopération de votre honorable Assemblée, et dans son consentement quant à la consécration de la confiance et de la coopération positive, en tant que moyen requis, pour pousser et faire avancer la roue des accomplissements, en servant les intérêts du pays et des citoyens.

Et c'est là que réside la véritable immunité dans la confrontation des défis et des dangers environnants. Nous savons tous, que notre véritable fortune réside en nous, et que nous possédons tous les éléments de la réussite, de la créativité, et de la distinction; nous sommes tous convaincus que ceci nécessite des efforts et des sacrifices supplémentaires, et que nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de l'ajournement et de retardement, ni d'accepter le recul, ou l'atteinte au rang avancé de notre précieux Koweït .

Et, par la Grâce et la Bonté Divine, nous sommes un peuple qui a vécu comme une seule famille, solidaire et coopérante, unie par les liens du destin commun, et gouvernée par les liens de l'affection et de la fraternité, et  sa voie a toujours été l'acheminement vers le bien et la vertu. Ainsi, la communauté koweïtienne a réussi à réaliser ses acquis et ses accomplissements des objectifs remarquables, par la solidarité de ses membres et la sagesse de son leadership, tout en vénérant la sainteté de son unité nationale et en respectant l'Etat de la loi et des institutions, ce qui constitue le dépôt précieux que nous avons la charge de préserver pour l'éternité; et c'est par là, que nous traçons notre voie vertueuse, dans un monde où nous insistons à n'avoir qu'une présence efficace et honorable, et une place civilisée distinguée.

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,
Honorables Membres,

Nous adressons au Dieu Divin, toute notre gratitude, pour avoir guidé nos pas dans la bonne voie de l'Islam et de sa vénérable « Shari'a », et, nous le remercions pour tous ses bienfaits et ses grâces. Nous le prions fermement, d'unifier notre parole, et de remplir nos cœurs de la bonne foi sincère, de rendre nos intentions bonnes et loyales, de nous aider à être au niveau de la responsabilité qui nous incombe, en réponse au serment suprême, comme nous le prions fermement  de protéger le Koweït et ses citoyens, et de les préserver de tout mal et danger, sous la direction avisée de Son Altesse l'Emir du pays, et de Son Altesse Son Prince Héritier.

 
  Imprimer cette page