Discours
  Allocution de Son Altesse le Premier Ministre à l'Assemblée Nationale suite au Serment Constitutionnel  
  20 Février 2006  
     
 

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale

Honorables Députés,

Que La Paix de Dieu et sa Divine Miséricorde soient avec vous

J'ai l'honneur de répondre à la volonté de Son Altesse l'Emir, que Dieu le garde et le bénisse, de me nommer Premier Ministre, de même que j'ai été honoré par le consentement de mes confrères les Ministres de  partager avec moi cette responsabilité. Le gouvernement tout réuni a l'honneur d'adresser à Son Altesse l'Emir les sentiments les plus sincères de reconnaissance et de gratitude pour cette précieuse confiance. Il prodiguera tous les efforts possibles pour mettre en œuvre les directives et les conseils avisés de Son Altesse afin d'atteindre les objectifs nationaux demandés.
A cette occasion, le gouvernement a le plaisir d'adresser à votre honorable Assemblée la plus haute considération et la plus sincère gratitude pour la diligence et l'assiduité dont vous avez fait preuve pour consolider les principes de l’expérience démocratique, et pour établir l'harmonie et la transparence en contenant les crises et en surmontant les problèmes dans le cadre des institutions nationales et dans l'esprit de famille bien connu du peuple koweïtien.

Votre Excellence le Président de l'Assemblée nationale vénérable
Honorables Députés,
Nous reconnaissons tous que notre région et le monde doivent faire face à des évènements et des changements pleins de dangers et de défis desquels il est impossible d'ignorer les répercussions et les conséquences ou de procéder sans les prendre en considération. Nous vivons dans un monde qui se développe très rapidement, où les barrières disparaissent entre les peuples, les échanges  augmentent et la libre circulation se généralise à un niveau sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Nous savons tous qu’il y a beaucoup de question à aborder et d’obligations à respecter, et que la démarche de la réforme, la modernisation et le développement en dépit de notre espoir, de notre optimisme et de notre ferme détermination, ne sont pas des démarches sans difficultés et obstacles.

Nous sommes dans une course contre la montre pour matérialiser les aspirations et réaliser d’autres accomplissements en réponse aux exigences du vingt et unième siècle.
En effet, nous faisons face aux défis qui exigent de nous de multiplier nos efforts et de consacrer toute notre énergie pour la construction et le développement, munis d’espoir et de foi, et croyant en la coopération positive entre tous les individus et toutes les institutions sociales, pour un présent resplendissant et un avenir prometteur, avec la volonté de Dieu.

En adoptant une approche objective dans l'évaluations des circonstances et des données de l'étape actuelle pour saisir les opportunités potentielles afin de lancer l’action gouvernementale d'une façon parfaite, le gouvernement considère les discours Amiris, lors de  l’ouverture des sessions précédentes de la dixième séance législative de l'Assemblée Nationale, comme une base pour lancer son action à la prochaine période, adoptant l’ordre du jour approuvé par le gouvernement précédent, dans un effort de continuer sur sa voie d'accomplissements, tout en tenant compte des observations de votre honorable Assemblée en ce qui concerne ce programme, afin de mettre en œuvre le  plan quinquennal de développement 2005/2006-2010/2011 que le gouvernement présentera prochainement à votre honorable Assemblée.
Chers Députés,
A la lumière des faits concrets et dans le cadre des projets et des programmes qui ont été adoptés, le gouvernement s'engage, au commencement de son travail, à accorder de l’importance à toutes les questions, surtout les priorités principales qui tournent autour des points suivants:

Premièrement:

Préserver les caractéristiques de la société koweitienne en vue de consolider l'unité nationale, d'affronter les défis dans le meilleur et dans le pire, de renforcer le principe de  Shura et de la démocratie dans le cadre des valeurs et des principes établis par nos pères et ancêtres, aussi bien qu'appliquer les commandements de notre religion et de la Sharia et adopter la modération dans la pensée et la pratique.

Deuxièmement:

Etablir l'Etat de la loi et des institutions et préserver l’indépendance et l’intégrité du système judiciaire pour assurer son droit d'établir les principes de la justice et de l'égalité, et le respect de la loi et de son application sur tout le monde sans exception, y compris la révision et l'entrée en vigueur des lois.

Troisièmement:

Assurer la sécurité et la stabilité du Koweït, en faisant de ceci un objectif national, et œuvrer pour le développement des différents secteurs en préservant nos acquisitions et nos accomplissements et en augmentant les efforts pour lutter contre tous les phénomènes indésirables, surtout ceux liés au terrorisme, à la drogue et à la criminalité.

Quatrièmement:

Etant donné que l'ouverture politique, économique et sociale constitue un besoin impératif aux niveaux local, régional et international, et en vue d'établir un Etat moderne, l'Etat du Koweït persévérera dans son approche bien équilibrée en tenant compte de ses principes immuables qui gouvernent sa politique étrangère, dans le cadre arabe, islamique et international, prendra ses décisions en toute souveraineté, affrontera avec sagesse et responsabilité les problèmes mondiaux, combattera tous les types de terrorisme et luttera contre la pauvreté, la famine et les maladies. 
Le Koweït restera donc  protégé par ses principes fermes, tout en recherchant avec intérêt une paix juste, durable et complète, qui règnera dans toute la région, basée sur le respect mutuel, la non- intervention dans les affaires internes des autres nations et le respect sans faille de la légitimité internationale et des résolutions du conseil de sécurité pour établir des liens régionaux et internationaux positifs, basés sur la coopération positive et constructive et les intérêts communs.

Cinquièmement:

Compléter les efforts et les démarches entrepris par le comité chargé par le Conseil des Ministres d'examiner les défauts et les imperfections dévoilés suite à l'application pratique du système électoral et modifier les collèges électoraux pour encourager la pratique démocratique saine et contribuer au bon choix des personnalités efficaces et capables d'assumer les responsabilités du travail parlementaire.

Sixièmement:

Stimuler l'économie nationale dans le cadre d'une économie et d'un marché libres, travailler dans le cadre du système économique mondial et respecter les normes mondiales élaborées  pour encourager l'investissement et attirer la technologie, promouvoir le rôle du secteur privé en introduisant les systèmes économiques les plus développés afin d'assurer sa participation dans les différents projets gouvernementaux et du développement, aussi bien qu'activer  des programmes de  privatisation dans certains domaines. 
 
Septièmement:

Assurer l'utilisation optimale des ressources, surtout du pétrole, concevoir les méthodes et les moyens de leur développement afin d'augmenter leur contribution aux projets de développement continu et protéger les intérêts des futures générations tout en préservant la sécurité et la protection de l'environnement dans le cadre de la loi et la transparence.

Huitièmement:

Développer les structures administratives, les systèmes et les règlements procéduraux, éliminer tous les dysfonctionnements et les barrières bureaucratiques qui empêchent la réalisation des projets et qui entravent  l'exécution du projet gouvernemental et appliquer le principe de récompense et de punition, appliquer le projet de l'utilisation de nouvelles technologies dans le travail du gouvernement pour améliorer la qualité des services de l'Etat et ensuite, servir les intérêts des citoyens rapidement et efficacement.

Neuvièmement:

La modernisation et le développement du système éducatif à tous les niveaux académique, professionnel et formatif, pour élever et améliorer son rendement et offrir une éducation qualitative et créative, permettant de répondre par suite aux besoins réels du marché du travail dans le cadre des efforts de développement.

Dixièmement:

Améliorer les services de santé à tous les niveaux qu'ils soient préventifs ou thérapeutiques, par le concours de l'expertise mondiale avancée et par la participation du secteur privé dans ces efforts et dans d'autres services spécialisés dans les domaines de la famille, de l'enfance, des personnes avec des besoins spéciaux et d'autres services primordiaux.

Onzièmement:

Déployer des efforts qui visent à fournir des aides au niveau logement et mettre à jour les méthodes et les mécanismes suivis en offrant ces services aux bénéficiaires dans les meilleures conditions et dans les plus brefs délais, utiliser l'expertise étrangère spécialisée dans ce secteur, en encourageant le secteur privé pour y participer activement en le soutenant par tous les moyens possibles.

Douzièmement:

Orienter les excédents financiers réalisés vers le développement de l'infrastructure pour répondre aux exigences de l'expansion urbaine et pour profiter au maximum de l'énorme évolution des technologies de l’information et de la communication avancées, des autres services et projets dans le cadre des efforts de développement ciblé.

Treizièmement:

Soutenir les institutions civiles et  encourager la participation publique, de façon à bénéficier de toutes les capacités et de tout le potentiel national en encourageant les efforts de développement général.

Quatorzièmement:

Développer et moderniser les mécanismes du travail médiatique de  façon à ce que les médias soient en mesure d'assumer leurs responsabilités dans le cadre des paramètres nationaux et travailler pour que la presse transmette son message professionnel avec crédibilité et responsabilité dans l’intérêt national.

Quinzièmement:

Renforcer les valeurs positives chez les jeunes koweitiens, que nous considérons comme une réelle richesse, les guider vers les activités culturelles, sportives, sociales et professionnelles, pour occuper leur temps libre par des activités bénéfiques qui contribuent à une prise de conscience professionnelle dans le travail et la production; encourager les initiatives de modernisation et de créativité, consacrer le principe de la tolérance et du dialogue positif, rejeter la violence et le fanatisme et déployer tous les efforts possibles pour avoir une jeunesse avec un fort sentiment d’appartenance à son pays, à son identité et à son héritage, armée de connaissances et de savoir-faire pour affronter tous les défis.

Votre Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée
Chers Députés,

Je viens de vous présenter nos politiques relatives à nos visions, à nos aspirations et à nos projets et programmes. Veuillez bien noter que de grands efforts ont été prodigués dans l'étude de ces politiques et les mesures prises pour les mettre  en œuvre et dont certaines se sont matérialisées dans des projets de loi, d’autres ont été accomplies et transmises à Votre Vénérable Assemblée, alors que les restes sont en cours de s'achever. Le gouvernement avait récemment proposé des projets de loi d'urgence, espérant qu’ils suscitent l’attention qu’ils méritent.

Si le gouvernement insiste sur l'importance de ces politiques, c’est parce qu’il désire ardemment les exécuter en coopération avec l'Assemblée Nationale par des mécanismes de suivi et d’amendements, afin de garantir la bonne exécution et le moyen qui nous mènera à réaliser nos objectifs.

A cette occasion, je confirme qu'il est nécessaire que nos ambitions soient équivalentes à nos possibilités afin de pouvoir continuer les efforts et accomplir les objectifs. De plus, il est indispensable de se rappeler que la durée restante de la dixième session législative est limitée, ce qui pourrait empêcher la réalisation de nos objectifs. Nous devons donc souligner l’importance de l'objectivité et du réalisme comme bases pratiques pour fournir les efforts nécessaires afin d’accomplir nos objectifs.

Chers auditeurs,

Dans notre travail pour réaliser ces objectifs, vous êtes nos associés. En assumant cette responsabilité, vous acceptez une invitation pour établir une coopération positive et active entre l'Assemblée et le Gouvernement basée sur l’échange et le dialogue constructif en conciliant toutes les différences.
Le gouvernement tend la main à Votre Vénérable Assemblée avec une volonté sérieuse et véritable, et confirme son désir attentionné de fournir les opportunités et l'atmosphère approprié pour que votre Assemblée joue son rôle législatif et surveillant. Nous espérons que votre Assemblée coopère avec le gouvernement pour que nous puissions assumer ensemble nos rôles et nos devoirs clairement selon les dispositions de la constitution, les règlements internes de l'Assemblée Nationale et les pratiques parlementaires établies afin que chaque pouvoir puisse exercer son autorité selon ces compétences. Soutenir chaque pouvoir à assumer ses responsabilités efficacement, est considéré comme une véritable application des dispositions de la constitution et le respect de son statut ainsi que la garantie de la puissance de l’Etat et de ses valeurs nationales, notamment parce qu’il s’est avéré que l'interférence des pouvoirs et l'absence des limites ne servent pas l'intérêt national.

Le gouvernement accueille toute critique sérieuse et objective qui pourrait contribuer à  rectifier son parcours, et qui représente une plus-value pratique dans l'intérêt du pays et des citoyens; nous voulons tous accomplir nos aspirations, priant Dieu le Tout Puissant de nous accorder son assistance afin de soutenir l’action nationale. Nous avons tous l'espoir d'être à la hauteur de notre responsabilité historique et civilisée dans une harmonie rassemblant les deux pouvoirs, législatif et exécutif à la fois, et une coopération positive et fructueuse pour réaliser les ambitions et les aspirations dignes du Koweït sous la direction de Son Altesse l'Emir du Koweït et Son Altesse le Prince Héritier, que Dieu les garde et les bénisse.

 
  Imprimer cette page