Discours
  Allocution de Son Altesse le Premier Ministre lors de la deuxième table ronde (Education et Santé) à la réunion de haut niveau sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)  
  25 Septembre 2008  
     
 

Vos Excellences Messieurs les Présidents des Pays et des Gouvernements,
Mesdames et Messieurs,

J'aimerais tout d'abord vous présenter mes salutations et vous souhaiter la bienvenue à cette occasion de haut niveau pour débattre les objectifs du Millénaire pour le développement. J'ai également le plaisir de partager avec Son Excellence Monsieur le Président Danello Turk, la gestion de la deuxième table ronde destinée à l'éducation et à la santé.

Cette réunion est considérée comme étant la pause du mi-chemin pour passer en revue ce qui a été réalisé au cours des dernières huit années, c.à.d. depuis le sommet du millénaire de l'an 2000, et ce qui nous reste à réaliser dans les années prochaines, pour atteindre les objectifs prévus, d'ici l’an 2015, notamment, le but de l'éducation et de la santé, qui nous incite à  prendre des mesures urgentes pendant la prochaine phase cruciale.

De nombreux pays du monde, surtout en Afrique, au Sud du Sahara, ainsi que les pays sortant des conflits armés, ou ceux vivant des situations instables, demeurent incapables de réaliser les moindres accomplissements pour leurs peuples, dans les domaines, de l'éducation et de la santé. Nous avons remarqué dans la note du Secrétaire Général qu'il existe une disparité  entre les deux sexes, dans l'enseignement primaire et secondaire, à laquelle s’ajoute la mauvaise qualité de l’enseignement dans plusieurs pays en voie de développement, et la non-décroissance des taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, et chez les mères, en raison des complications liés à la grossesse, à l'accouchement, à la malnutrition, et à l'absence des bons soins médicaux fondamentaux. Tout ce qui précède nous rend plus déterminés à affronter ces dangers qui menacent l'humanité, et impose la convergence des efforts au niveau national, pour parvenir à assurer un environnement éducatif approprié, et la concentration de des gouvernements, en collaboration avec l’Organisation des  Nations Unis et de ses  agences, sur les stratégies qui ont des effets positifs et efficaces vis-à-vis de l'amélioration de la qualité de l'enseignement et la réforme des systèmes éducatifs.

Dans ce contexte, l'Etat du Koweït a été en mesure d'atteindre certains des objectifs du Millénaire pour le développement, dans les domaines, de l'éducation et de la santé, et ceci, plusieurs années même avant l'an 2015, y compris la généralisation de l'éducation primaire, l’égalité entre les deux sexes dans tous les niveaux de l’enseignement, la réduction des taux de mortalité chez les enfants et les nouveau- nés,  l'amélioration de la santé des mères, ainsi que  la lutte contre le sida, le paludisme, et les maladies contagieuses.

Et là, nous n'oublions pas de mentionner, avec appréciation, la participation remarquable du Fonds Koweïtien pour le Développement Economique et Social, qui a atteint le montant approximatif de 12 milliards de dollars, dans plus de 100 pays, dans tous les domaines,  tels que l'éducation,  la santé, et l'infrastructure, et ceci, depuis sa création au début des années soixante du siècle dernier.

Et Merci.

 
  Imprimer cette page