Discours
  Allocution de Son Altesse le Premier Ministre à l'ouverture du Forum économique et sociale du Sommet arabe économique, social et de développement (19-20 janvier 2009) Etat du Koweït  
  17 janvier 2009  
     
 

Votre Excellence le Secrétaire Général de la Ligue Arabe,
Vos Excellences les Ministres,
Chers Mesdames et Messieurs les Invités,
Chère Audience,
Que la Paix et la Grâce de Dieu soient avec vous,

J'ai l'honneur de vous accueillir, au nom de Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah, l'Emir de l'Etat du Koweït, et de vous transmettre ses souhaits sincères pour que cette rencontre fraternelle réalise ce à quoi nous aspirons de progrès et de prospérité pour tous nos pays et nos peuples arabes.

J'ai le plaisir de vous accueillir tous au Koweït, qui a l'honneur d'héberger les évènements de ce forum économique et social, tenu parmi les activités du Sommet arabe économique, social et de développement dont le Koweït a l'honneur d'être le hôte le 19-20 janvier.

Chers Mesdames et Messieurs,

Les regards sont tous portés à la rencontre de leurs majestés, leurs excellences et leurs altesses les leaders de la nation arabe qui a acquis une grande importance à l'ombre des circonstances et des défis que traverse la nation arabe, surtout avec la continuité de l'agression israélienne cruelle contre les palestiniens à la bande de Gaza.

Nous exprimons nos regrets poignants pour la continuation de la situation tragique que témoigne la bande de Gaza et pour la souffrance extrême de nos frères les palestiniens. A cet effet, nous exigeons de la Communauté internationale l'arrêt immédiat de cette agression barbare et l'action rapide visant à réaliser une paix totale et permanente dans la région du Moyen-Orient, dans le but de garantir au peuple palestinien son droit d'établir son Etat indépendant avec Jérusalem en tant que capitale.

Devant ces circonstances et ces défis, nous sommes demandés de travailler sérieusement et effectivement pour réaliser l'intégration économique qui nous munit des moyens nécessaires pour affronter les défis et garantir un avenir meilleur dans un monde où il n'y a plus de place pour la faiblesse et la désintégration.

Chers Mesdames et Messieurs,

Sans doute, les dernières 10 années ont témoigné l'effort prodigué par plusieurs pays arabes pour appliquer davantage de politiques de réforme économique, visant à contrôler les budgets généraux, à libérer le commerce et les prix et à améliorer le milieu législatif afin de convoyer les évolutions et les faits nouveaux liés à la révolution des informations, des communications et de la libération du marché.

De même, plusieurs pays arabes ont prodigué des efforts tangibles pour encourager l'investissement local et étranger, afin que ce dernier puisse à son tour jouer son rôle aspiré à pousser le processus de développement et fournir des opportunités de travail productif aux citoyens.

Personne n'ignore que les défis sont toujours grands et que les obstacles sont imbriqués au temps où les ambitions ne cessent de croître. Pour cette raison, le désire de dépasser les difficultés est devenu une nécessité inévitable et une obsession qui hante tout le monde.

A partir de l'engagement de l'Etat du Koweït à renforcer et évoluer les liens de la coopération arabe commune dans tous les domaines, surtout les domaines économiques, S.A. l'Emir du Koweït a convoqué le Sommet arabe économique, sociale et de développement.

Ce sommet est la conséquence de la conviction de l'Etat du Koweït que l'étude des sujets économiques, sociaux et de développement est considérée comme étant le moyen le plus efficace pour approfondir les relations entre les pays arabes, dans le but de réaliser l'intégration aspirée entre eux et aboutir à une évolution qualitative dans les divers domaines du travail économique arabe commun, afin de servir les intérêts suprêmes de notre nation arabe et les aspirations de ses peuples.

Je voudrais bien signaler les efforts prodigués par toutes les autorités concernées au Secrétariat Général de la Ligue Arabe au Caire, et par les autorités concernées à l'Etat du Koweït depuis la convocation de ce Sommet à Riyad, la capitale du Royaume de l'Arabie Saoudite, lors du Sommet arabe tenu en mars 2007. Je voudrais surtout louer l'engagement de ces appareils à tenir, en marge de ce sommet, des réunions, des rencontres et des délibérations visant à activer et à mettre en valeur le rôle du secteur privé et des institutions de la société civique, étant donné qu'ils sont des partenaires essentiels quant à la proposition et à l'exécution des plans et des programmes nécessaires au renforcement du processus de développement dans nos pays arabes, sur des bases durables et bien établies.

La tenue de ce forum économique et social représente le fruit des efforts sincères visant à élargir la participation du secteur privé et des institutions de la société civique dans la recherche des moyens garantissant l'affrontement des défis économiques et sociaux qu'affrontent nos pays arabes.

Chers Mesdames et Messieurs,

Vous connaissez tous que nos pays arabes sont affrontés actuellement par un ensemble diversifié de défis économiques et sociaux qui affirment le besoin d'organiser les priorités et d'évoluer les moyens et les procédures que nous essayons tous d'appliquer pour faire face à ces défis. Les thèmes et les axes mis en discussion dans l'ordre du jour de ce forum économique et social reflètent les défis économiques et sociaux les plus importants qu'affrontent nos pays arabes, et dont les plus pressants sont l'étude des côtés de la crise financière internationale et ses répercussions sur les secteurs bancaires et financiers aux pays arabes, le rôle aspiré des exigences de la coordination et la coopération entre les autorités concernées pour affronter ces situations, et les moyens de renforcer la compétence dans la performance des unités bancaires et financières dans nos divers pays arabes, afin de pouvoir surmonter les défis de l'étape actuelle avec habilité et compétence.

L'ordre du jour du forum renferme beaucoup de sujets qui reflètent le désire de renforcer les liens du travail arabe commun vis-à-vis des affaires relatives au développement et à la diversification des énergies et des structures productives arabes, d'où, au premier rang, les moyens d'étendre le commerce et les investissements inter- arabes, les côtés de la sécurité arabe des aliments et des politiques agricoles, l'énergie, le transport, l'eau, les changements du climat et l'environnement.

Le forum est consacré aussi à étudier les questions relatives à l'enseignement et à la recherche scientifique qui constituent les axes principaux du développement total et durable el la base essentielle d'un avenir brillant que nous aspirons à atteindre et à établir ses éléments solides et fixes.

De même, une séance spéciale est consacrée à discuter des situations des jeunes, du chômage, de l'émigration et des drogues, étant donné qu'ils sont des questions importantes dont les décideurs de nos pays arabes saisissent bien la gravité des répercussions négatives.

Chers Mesdames et Messieurs,

Nous espérons grandement que les travaux de ce forum auquel participent plusieurs experts et hommes de compétence, aboutissent à des recommandations et à des suggestions pratiques sur les moyens de réaliser l'évolution qualitative ciblée dans le processus du travail arabe commun, dans le but de réaliser ses objectifs à long terme.

A nouveau, je vous souhaite la bienvenue au Koweït, votre deuxième pays, ainsi que je vous souhaite tout le succès et la réussite.

"Oeuvrez, car Dieu va voir votre oeuvre, de même que Son messager et les croyants", Dieu a dit la vérité. (Al- Tawba, verset 105)

 
  Imprimer cette page