Discours
  Allocution de S.A le Premier Ministre à la Réunion du Conseil Suprême de la Planification et du Développement  
  7 février 2010  
     
 

Chers frères,
Membres du Conseil Suprême de la Planification et du Développement,

J'ai le plaisir à l'occasion du commencement des travaux du Conseil Suprême de la Planification et du Développement de ce nouvel an, de vous présenter ma haute appréciation et mon grand remerciement pour votre acceptation d'assumer la responsabilité du travail national à cette période délicate du déclenchement du parcours de notre cher patri vers la prospérité et le bien être.

Votre conseil respectueux a joué un rôle essentiel dans l'établissement du plan quinquennal du développement de l'Etat avec tout les objectifs et les stratégies qu'il renferme et qui visent à réaliser le développement public et sectoriel, à déterminer les grands projets de développement de l'Etat et à tracer les politiques favorables pour achever ces projets d'une façon à établir la politique future visant à réaliser le développement et à faire évoluer les différents domaines économiques et sociaux du pays.

La poursuite de votre respectueux Conseil du projet du plan annuel 2010/2011 avait un grand effet sur l'assurance de la communication des plans de développement et sur la connexion des projets de développement avec le plan de travail du gouvernement d'une manière à déterminer les objectifs du parcours économique du pays, selon un calendrier précis, ce qui prouve la diligence du gouvernement dans l'application de son programme et du plan quinquennal adopté par l'Assemblée Nationale lors de sa dernière séance de la semaine passée.

Sur ce, j'adresse toute mon appréciation et mes profonds remerciements à votre respectueux conseil. La phase de la planification s'est bien achevée, mais la phase de l'exécution vient de commencer. Le rôle de votre Conseil reste effectif à travers son secrétariat général et les rapports qui seront présentés à votre respectueux Conseil afin de poursuivre l'exécution du plan annuel 2010/2011 en tant qu'une partie du plan quinquennal de développement, ce qui représente le norme du succès du gouvernement dans sa mission pour réaliser une transition qualitative dans le travail gouvernemental visant à pousser en avant le parcours de développement et de progrès du pays et à réaliser les aspirations des citoyens pour qu'ils puissent jouir d'une vie décente et généreuse.

Chers membres du Conseil Suprême de la Planification et du Développement,

Le fait de renvoyer la question de l'étude du statut des résidents étrangers illégaux  à l'Etat du Koweït, à votre Conseil pour étudier le problème et présenter les conceptions visant à traiter cette affaire d'une manière définitive n'est que l'affirmation du gouvernement vis-à-vis de la nécessité du rôle de ce Conseil dans le travail public et sa confirmation des grandes expériences et des profondes visions des choses que ses membres possèdent, discernant ainsi un sens national bien éveillé et gardant les intérêt supérieurs de la patrie.

Finalement, je prie Dieu tout grand et tout puissant de nous accorder le succès pour le bien de la patrie et les citoyens, sous les hauts directives de S.A l'Emir et S.A le Prince Héritier, que Dieu les garde et les bénisse.

 
  Imprimer cette page