Discours
  Discours de Son Altesse Cheikh Nasser Al-Mohammed Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah pendant le déjeuner tenu en l’honneur de Boris Johnson, le Maire de Londres  
  17 février 2013  
     
 

SE le très honorable Lord Maire de la City de Londres, Alderman Roger Gifford,
S.E Jassim Mohammed Abdul Mohsen Al-Kharafi, ancien Président de l'Assemblée nationale (1999 - 2012),

S.E Mubarak Al-Baniya Khurainej, président par intérim de l'Assemblée nationale,
Leurs Excellences les Cheikhs,
S.E Sheikh Sabah Al-Khaled Al-Hamad Al-Sabah, vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères,
Leurs Excellences les Ministres et les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,

Tout d'abord, permettez-moi d'exprimer mon extrême plaisir d'accueillir notre honorable invité, le très honorable Lord Maire de la City de Londres, Alderman Roger Gifford, à l'occasion de sa visite à l’Etat du Koweït. Sa présence avec nous pendant les célébrations nationales est en effet une excellente occasion pour lui et pour sa délégation accompagnante pour voir notre pays, vêtu des habits et ornements de fête et célébrer avec nous la fête nationale et la Journée de Libération.

Votre Excellence Lord -Maire de la Cité de Londres,

Une relation distincte a réunis la Grande Bretagne et l’Etat du Koweït tout au long des dernières décennies. Leur coopération bilatérale d’intérêt mutuel s’est étendue sur tous les niveaux, politique, économique, commercial, culturel et éducationnel. Nous avons construit dans tous ces domaines un partenariat solide pour un futur qui prend soin des intérêts mutuels de nos deux pays et peuples.

Au niveau politique, des relations amicales de profondes racines nous ont réunis. Ces relations ont témoigné une prospérité continue au cours des années, aboutissant à la visite historique de S.A l’Emir de l’Etat du Koweït, Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, que Dieu le garde et bénisse, au Royaume-Uni en Novembre 2012.

En 1999, j’avais personnellement l’honneur de représenter Son Altesse le défunt Emir Cheikh Jaber Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, à la cérémonie spéciale tenue à l’occasion du centième anniversaire du traité de l’amitié entre l’Etat du Koweït et le Royaume-Uni, en la Présence de S.A.R le Duc de York et Madame Marguerite Thatcher.

J’avais également l’honneur de représenter S.A l’Emir Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah, en 2012, aux célébrations du jubilé de diamant de Son Altesse Royale la reine Elizabeth II qui fêtait les 60 ans de son règne.

Le Royaume-Uni a toujours été un ami politique proche, un allié précieux et un partenaire digne de confiance pour le Koweït et le peuple koweitien. Cette position constante de la Grande-Bretagne ne pourrait être aux yeux des koweïtiens plus transparente que lors de la réaction immédiate et le courage du Royaume-Uni durant son soutien du Koweït au moment du besoin.

Au niveau économique et commercial, notre relation a été marquée par un partenariat à long terme. Ce partenariat vital, comme vous l’avez mentionné dans votre discours à «Guild Hall» en novembre 2012 lors du banquet offert en l’honneur de S.A l’Emir du Koweït, que Dieu le garde et bénisse: «nous pourrions suivre ses racines jusqu’au dix-huitième siècle quand nous faisions le commerce du Safran, de la soie, du satin, et des épices via le Koweït qui est considéré comme un site commercial principal».

Et comme preuve de la solidité de notre relation économique, le Koweït a décidé, en 1953, d’établir à Londres le Bureau Koweïtien des investissements, qui dirige tous les investissements du Koweït à l’étranger.
En conséquence le dernier demi-siècle a témoigné la prospérité des investissements koweitiens, non seulement à Londres et au Royaume uni, mais la ville de Londres est devenue le centre principal pour le lancement des investissements dans le monde entier.

Et comme l’a mentionné S.A l’Emir dans son discours prononcé lors du banquet offert en son honneur à «Guild Hall» en novembre 2012: «Nous au Koweït, nous visons à consolider les relations amicales qui nous unissent avec votre pays. De plus, nous cherchons à renforcer les relations d’investissement à travers l’autorité koweitienne pour l’investissement, établie en 1953 à Londres et étendue ensuite dans le continent d’Europe

Quant aux niveaux culturel et éducationnel, il y a plusieurs indicateurs sur les relations fortes et prospères qui unissent nos deux pays. Les koweitiens sont les principaux visiteurs au Royaume-Uni parmi les autres peuples de la région. De plus, de nombreux koweitiens possèdent leurs secondes résidences en Bretagne.

La Grande Bretagne fut le premier pays occidental à recevoir des boursiers koweitiens. Au début des années cinquante, le Koweït a décidé d’établir le bureau d’éducation koweitien qui se situait à l’époque, au 113 Park Lane, et dès lors, le nombre des étudiants koweitiens qui poursuivent leurs études universitaires et supérieures dans toutes les spécialisations académiques au Royaume-Uni - que ce soit au compte de l’Etat ou à leur propre compte- a augmenté dynamiquement. En fait, depuis la libération du Koweït, le nombre des étudiants koweitiens a triplé.

En conséquence, des milliers de koweitiens sont fiers d’être gradués des universités britanniques de haut niveau. Au fil des années, beaucoup d’entre eux ont occupé et occupent toujours des postes exécutifs et de leadership au gouvernement et au secteur privé.

Au niveau personnel, je suis fier de l’opportunité qui m’a été offerte pour poursuivre mes études aux écoles britanniques en 1955, et obtenir les certificats GCE - niveaux ordinaire et niveau avancé- avant de poursuivre mes études universitaire en Suisse à l’université de Genève.

Dernièrement, et comme preuve de ma grande appréciation et ma profonde gratitude au système d’éducation britannique, il était de mon plaisir d’être donateur d’une chaise à la faculté des relations internationales, de la sécurité et de la politique régionale dans l’Université de Durham, qui est aussi la faculté de laquelle mon fils aîné a gradué.

 

Votre Excellence Lord -Maire de la Cité de Londres,
C’est un grand plaisir de vous accueillir et d’attacher une grande importance à votre visite.

Nous souhaitons profondément, Votre excellence, que votre visite soit une étape importante dans le renforcement et la consolidation des relations amicales historiques qui réunissent nos deux pays, de l’alliance inébranlable et de la grande cordialité qui a marqué les relations anglo-koweïtiennes.

 
  Imprimer cette page