Discours
  Discours de Son Altesse Cheikh Nasser Al-Mohammad Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah lors du banquet de déjeuner tenu en l'honneur des présidents des missions diplomatiques à l'étranger à l'occasion de leur septième conférence  
  12 mars 2013  
     
 

S.E Ali Fahad Al Rashid, Président de l’Assemblée Nationale,
Leurs Excellences les Cheikhs,
S .E Cheikh Sabah Khalid Al-Hamad Al-Sabah, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères,
S.E Faysal Akif Al Fayez,
Leurs Excellences les Ministres et les Conseillers au Diwan Amiri, au Diwan de S.A le Prince héritier et au Diwan de S.A le Premier Ministre,
Leurs Excellences les Gouverneurs,
Mes confrères les Ambassadeurs et les Présidents des missions diplomatiques
Mesdames et Messieurs,

J’ai le plaisir de vous rencontrer aujourd’hui à l’occasion de la tenue de votre septième conférence. Quelle belle occasion de revoir ces visages aimables qui sont, malgré les distances, toujours près de nos cœurs et de nos pensées. Bienvenue aux soldats du Koweït, les membres du Ministère des affaires étrangères, et bienvenue aux diplômés de l’université diplomatique du Sabah Al-Ahmad.
Heureusement, notre rencontre aujourd’hui coïncide avec les célébrations des fêtes nationales. En fait, je me tiens devant vous aujourd’hui en me rappelant de l’histoire du Koweït depuis le jour de l’indépendance… une bande de beaux souvenirs de notre Koweït après l’indépendance, dont les fondations ont été établies par S.A le défunt Cheikh Abdallah Al-Salem et par des hommes honnêtes qui ont gardé les promesses qu’ils pont faites à Allah… Abel-Latif Al-Thunayan, Abdel Aziz Al-Saqer, Abbas Mnawer, Youssef Al-Mukhlid, Mohamad Marafi, Mansour Al-Mazeedi et beaucoup d’autres… des hommes qui nous ont fondé une constitution basée sur les concepts de la liberté et de la démocratie... une constitution basée sur les principes de la justice et de l’égalité… Puis S.A le défunt Emir Cheikh Sabah Al-Salem, est venu pour continuer le parcours, muni de sa bonté et de son honnêteté… suivi par S.A le défunt Emir Cheikh Jaber Al-Ahmad qui a jeté avec son frère S.A le défunt Emir Cheikh Saad Al-Abdallah, la base du Koweït moderne. Et maintenant S.A notre Emir Cheikh Sabah Al-Ahmad continue le parcours, que Dieu le garde et bénisse.
Aujourd'hui, je vois des visages qui racontent cette histoire... l'histoire du Koweït... des visages dont les traits portent l'endurance de l'expatriation... la nostalgie de la patrie ... et les souvenirs des épopées et des victoires diplomatiques.
A chaque fois que je rencontre un diplomate koweïtien, je me souviens des années où j’ai progressé dans le travail diplomatique après ma graduation de l’université de Genève en 1964…. Je me rappelle du défunt Mijren Al-Hamad qui a signé la décision de ma désignation… et qui a lui-même, des années plus tard, signé la désignation de mon fils Sabah en tant que troisième secrétaire.
Au début de ma désignation, j’ai travaillé comme troisième secrétaire des affaires étrangères, auprès de notre mission à New York. M. Rashid Abdelaziz Al-Rashid était le président de notre mission à cette époque. Un vrai frère et président.
Ensuite j’ai travaillé comme délégué à Genève et consul général en Suisse, puis un ambassadeur extraordinaire en Iran et en Afghanistan. J’ai eu l’honneur d’être nommé le doyen du corps diplomatique. Ces souvenirs me font vivre vos soucis et vos souffrances, ainsi que les sacrifices que vous offrez à votre pays.  
En évoquant le parcours diplomatique du Koweït, nous nous trouvons incapables de manquer à citer quelques aperçus historiques, dont l’image de Son Altesse l’Emir hissant le drapeau koweitien aux Nations Unies en mai 1963. Qui pourrait oublier la scène historique de l’Assemblé générale des Nations Unies, lorsque tout le monde se leva par respect et appréciation de S.A le défunt Emir Cheikh Jaber Al-Ahmed, en septembre 1990, lorsqu’il prononça sa fameuse allocution durant l’occupation.
Nous nous rappelons aussi du rôle des ministres des Affaires étrangères, de S.A le défunt Emir Cheikh Sabah Al-Salem, de S.A Cheikh Sabah Al-Ahmad, du défunt Cheikh Salem Al-Sabah, de S.E Cheikh Mohamad Al-Sabah, et de
notre cher Cheikh Sabah Al-Khaled. De même, je cite avec affection et respect nos chers frères les sous-secrétaires qui se sont succédés au ministère des affaires étrangères, le défunt Jassim Al-Qatami, notre grand frère M. Abdelrahman Al-Atiqi, nos frères Rashid Al-Rashid et Suleiman Al-Shaheen et actuellement notre frère Khaled Al-Jarallah.
Bien sûr, nous n’oublions jamais les hommes qui ont travaillé en silence dans le corps diplomatique koweitien, les Ambassadeurs, les diplomates et les administrateurs. Ils étaient de vrais soldats loyaux à leur pays. C’est la nature de la vie… le message est transmis d’une main à l’autre, cependant le drapeau koweitien reste toujours haut. La bannière se trouve maintenant entre vos mains et sans doute vous êtes à la hauteur de cette responsabilité. A mon tour, je vous assure que votre pays le Koweït, avec tous ses citoyens et ses instituions, vous place dans un rang suprême et notable. Vous êtes certainement reconnus et appréciés par notre père et doyen des ministres des Affaires étrangères du monde entier, Son Altesse l'Émir, qui est tout à fait conscient du rôle important et exceptionnel que vous jouez au service du Koweït.
Peut-être mon témoignage ne ​​donnera pas à Son Altesse son mérite, mais je me rappelle toujours du succès magnifique de Son Altesse et de la diplomatie koweitienne pendant l’invasion, et qui a été couronné par la plus grande mobilisation internationale réunies pour libérer le Koweït, et cela a pu être réalisé grâce à Dieu tout d’abord, et puis à un ingénieur habile, à un capitaine compétent, et au fondateur d’une école globale dans le travail diplomatique, qu’il a géré avec ses frères, S.A le défunt Emir Cheikh Jaber Al-Ahmad et S.A le défunt Emir père Cheikh Saad Al-Abdallah.

Mesdames et Messieurs,
Je voudrais appuyer sur notre grande confiance du support que nous offre mon frère et mon ami S.A le Premier Ministre Cheikh Jaber Al-Moubarak, ainsi que je voudrais louer S.E Cheikh Sabah Al-Khaled, le ministre des affaires étrangères et son personnel qui prodiguent tout effort dans le but de surmonter toutes les difficultés affrontées.
A cette occasion sociale, je ne voudrais pas être long. Je voudrais juste vous accueillir et vous remercier. Je voudrais vous conseiller de travailler toujours d'une manière qui reflète le côté civilisé de notre pays bien-aimé... qui reflète la modération du Koweït, la transparence du Koweït, les valeurs du Koweït et la solidarité du peuple koweitien quand il faut faire du bien ou défendre les opprimés et soulager les pauvres… Soyez sûrs que le Koweït va bien et est en bonnes mains. Soyez sûr que malgré la divergence des opinions, le Koweït formera toujours une seule famille solide et unie, et les koweitiens seront toujours des frères entraimés.
Rappelez-vous mes frères que ce qui nous unit est beaucoup plus fort que ce qui nous sépare... et que les Koweïtiens ont toujours été unis et solidaires malgré la divergence de leurs opinions. Ils ont toujours pris soin les uns des autres... il suffit de vous rappeler comment les Koweïtiens se sont précipités pour se soutenir lors de l'invasion... ils ont donné la priorité à leurs voisins avant même leur propre famille ... c'est pourquoi je vous assure que les Koweïtiens étaient... sont… et resteront toujours une seule famille unie... une famille entraimée… une famille miséricordieuse… et une famille qui se soutient pour le meilleur et pour le pire.
Encore une fois, soyez les bienvenus dans votre pays et parmi votre famille.

 
  Imprimer cette page