S.A Cheikh Nasser Al-Mohammad Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah a assisté à la cérémonie tenue par l’Ambassade suisse à l’occasion de la journée nationale de la Francophonie. La cérémonie a été assistée par plusieurs Cheikhs, ministres, ambassadeurs et grands responsables à l’état du Koweït.
Date : 19 mars 2014

S.A Cheikh Nasser Al-Mohammad Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah a assisté à la cérémonie tenue par l’Ambassade suisse à l’occasion de la journée nationale de la Francophonie.

La cérémonie a été assistée par plusieurs Cheikhs, ministres, ambassadeurs et grands responsables à l’état du Koweït.

A cette occasion, Son Altesse a prononcé un mot où il a souligné l’importance de la Francophonie qui semblerait être dans son contexte simple, juste le fait de parler en français. Pourtant, pour ceux dont la langue française est la langue maternelle, ou pour ceux qui l'ont choisie pour des fins éducatifs ou administratifs, c'est une grande porte qui s'ouvre sur la civilisation occidentale contemporaine. Elle a joué un rôle essentiel dans tous les domaines de la connaissance: dans la philosophie, la religion, la politique, le droit, la littérature, les arts et les sciences. C'est en français que des théories ont été écrites, que des idées et des visions ont été  formulées, que des romans, des pièces de théâtre et des œuvres dramatiques ont été rédigés, que des poèmes, des chansons et des chants ont été versifiés, et que des constitutions, des lois, des conventions et des traités ont été établies.

Son Altesse a souligné de même que la Renaissance européenne a commencé à prospérer au XVIIe siècle, et que la langue française a, depuis ce siècle, et jusqu'au milieu du XXe siècle, été à la tête des langues du monde dans le domaine du travail diplomatique. Elle était l'une des langues les plus distinguées dans les hautes sociétés.

Son Altesse a aussi affirmé La francophonie est devenue un mode de pensée, une forme d'expression et un mode de vie pour l’homme, quelque soit son ethnie, sa religion ou sa nationalité. Elle est devenue l'outil du dialogue entre les diverses cultures, et la célébrer n’est que mettre l'accent sur ​​la diversité culturelle du monde d'aujourd'hui et sur la continuité de la contribution des langues différentes à l'industrie du savoir.

Son Altesse a souligné de même que dès le début de sa renaissance moderne au milieu du siècle dernier, le Koweït a cherché à être le centre d’accueil des cultures et des arts dans cette région du monde. Il a ouvert ses portes pour accueillir toutes les cultures du monde afin d’en apprendre et de profiter de leur contenu. Par conséquent, cet événement culturel qui célèbre la Journée internationale de la Francophonie est une occasion pour profiter de la culture d’une des langues les plus importantes du monde.

Son Altesse a conclu son discours en exprimant son plaisir de participer à cette cérémonie et a transmis à tous les peuples francophones, les sentiments de convivialité et d’amitié, tout en faisant une mention spéciale aux ambassadeurs de la Suisse, de la France, du Canada, de la Belgique et du Sénégal, et à tous leurs citoyens à l'Etat du Koweït.