Discours
  Discours de Son Altesse Cheikh Nasser Al-Mohammed Al-Ahmed Al-Jaber Al-Mubarak Al-Sabah lors du banquet de déjeuner tenu en l’honneur du Président du Comité international de la Croix -Rouge, Monsieur Peter Maurer  
  23 octobre 2018  
     
 

Monsieur Peter Maurer,

Président du Comité international de la Croix-Rouge,

Mesdames et messieurs,

 

Il me fait plaisir d'accueillir parmi nous aujourd’hui M. Peter Maurer, notre cher invité qui est en visite officielle au Koweït, ainsi que sa délégation accompagnante. Monsieur Maurer préside la plus importante organisation humanitaire qui vise à protéger les gens en temps de guerre. Ce Comité a acquis une crédibilité auprès des instances internationales depuis sa création il y a un siècle et demi par Jean-Henri Dunant qui avait une profonde vision et une forte détermination. Depuis lors, les familles touchées par les guerres et les catastrophes naturelles placent tous leurs espoirs dans ce comité pour retrouver les personnes disparues, pour mettre les captifs et les détenus en contact avec leur famille, ou pour fournir la nourriture et l’assistance médicale aux personnes affligées. Bien que la tâche de ce comité soit noble et ambitieuse, mais les risques et les difficultés l’entourent de tous les côtés, ce qui en fait une tâche ardue. Nous nous souvenons tous avec une profonde tristesse de l'enlèvement et l'exécution de Hawaa Mohammed Leman qui faisait partie du personnel des soins de santé, au Nigéria. Cet incident est un exemple des dangers que rencontrent ceux qui travaillent dans l’humanitaire. Pourtant, et malgré tous ces risques, le Comité a réussi à achever de nombreuses réalisations sur le terrain au cours des dernières décennies, dans des régions telles la République d’Angola, la République démocratique du Congo, la Géorgie, le Sri Lanka et la Colombie.

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs,

 

Depuis sa présidence du Comité, M. Maurer a fait preuve d’une grande efficacité dans son travail, ce qui a encouragé les donateurs à augmenter le budget du Comité. Aujourd’hui, je voudrais lui rendre hommage pour ses efforts dans la promotion de la diplomatie humanitaire et de la communication avec les États et les acteurs afin de renforcer le respect du droit international humanitaire. Je voudrais aussi rendre hommage au Comité pour les programmes qu’il fournit aux personnes affligées à travers le monde, visant à réunir les familles séparées par les conflits de guerre, à protéger les personnes touchées par la violence sous toutes ses formes, en les aidant à renforcer leur résilience et à subvenir à leurs propres besoins, à rétablir les liens familiaux entre proches séparés à cause du conflit, à prendre en charge les blessés de guerre, à soutenir les services hospitaliers et la rééducation physique, à fournir des prothèses aux handicapées, à réhabiliter les systèmes d'approvisionnement en eau et les installations d'assainissement, et à fournir les services de soins de santé pour les blessés et les malades, y compris les victimes de violences sexuelles. Nous plaçons de grands espoirs dans le rôle humanitaire du Comité dans les zones de conflit armé à travers le monde. Ces programmes et ces aides ont couvert plusieurs régions du monde dont on cite en Afrique le Soudan, la Somalie, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Soudan du Sud, la Libye, le Mali et le Nigéria ; l’Afghanistan, le Bangladesh et le Myanmar en Asie, l'Ukraine en Europe, et le Mexique, la Colombie et le Haïti en Amérique.

 

Mesdames et Messieurs,

 

Nous souhaitons que le Comité international de la Croix-Rouge joue un rôle plus important dans les zones de conflit armé et de catastrophes naturelles et épidémiologiques dans notre région arabe, où l’absence continue des pluies dans quelques pays a entraîné une sécheresse fatale qui a affecté le style de vie de beaucoup de gens. Dans le Moyen-Orient, des millions de personnes vivent dans des conditions de santé très médiocres à cause de la détérioration du secteur de la santé aux pays dans lesquels des guerres et des conflits ont lieu actuellement. Des milliers de familles ont été déplacées, des familles se sont dispersées, le nombre de personnes portées disparues a augmenté et des milliers d'enfants et de personnes âgées ont été victimes des combats intenses ; ces derniers représentent en fait une grande proportion du nombre des personnes déplacées.

 

Je voudrais aussi rendre hommage à M. Peter Maurer pour ses efforts humanitaires vis-à-vis de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), et pour tous ses efforts humanitaires déployés dans le reste du monde.

 

M. Peter Maurer,

 

Je vous renouvelle mes souhaits de bienvenue au Koweït et je vous souhaite un bon séjour plein de succès.

 
  Imprimer cette page